ADIEU LES ARTISTES

Publié le par africapeace

deuil.JPG

Avant de commencer, nous nous devons d'observer une minute de silence à la mémoire de nos chers disparus.

C’est la Côte d’Ivoire toute entière qui porte aujourd’hui cet autre gros coup après celle que nous avons tous connu.

Adieu les artistes, ce jour sera à jamais gravé dans la mémoire de vos compatriotes, car ne dit-on pas que la vie est une pièce de théâtre où chacun a un rôle à jouer et est unique en son genre.

Vous avez été là quand, notre pays a connu ses joies, quand notre pays a connu ses peines, ses désarrois. Vous étiez là quand pour la première fois, les éléphants pour la première fois ont eu leur ticket pour le mondial.

Adieu, toi certainement qui nous a vendu du poisson, de l’attiéké, des mangues. Toi qui nous a fait rire aux éclats dans nos bureaux ; toi qui nous a parlé de Jésus. Adieu, toi qui chaque 5 heures du matin allait à ta prière quotidienne.

Adieu, toi le chrétien, le musulman, l’athée… qui aviez été toujours là même dans les moments les plus terribles de notre pays. On n’oubliera jamais vos larges sourires, vos visages aux couleurs de la nation.

Vous aviez décidé de prendre votre chemin de tous les jours, à la recherche de votre pain quotidien mais le ciel en a décidé autrement, laissant derrière vous mamans, femmes, enfants, la nation toute entière  dans un jour inoubliable.

Adieu les artistes !

Si je disais que la terre vous soit légère, je suis loin de m’imaginer le lieu où vous vous trouvez présentement parce que je ne sais pas comment la terre vous accueillera.

Je vous disais un mot, vous ne bougerez pas parce que vous ne pouvez plus m’entendre, ni me regarder.

Maudirai-je cette voiture accidentée qui je ne sais combien de temps elle restée là sans que personne ne vienne la déguerpir de là ?

Me plaindrai-je de ce chauffeur qui en voulant éviter ladite voiture, vous a précipité dans un voyage sans retour ?

Est-ce un sacrifice diabolique à la solde de je ne sais qui ?

Je suis au garde de bout, chers combattants de lutte ; la Côte d’Ivoire ne vous oubliera jamais

 

images (5)-copie-1

Salut ô terre d'espérance

Pays de l'hospitalité

Tes légions remplies de vaillance

Ont relevé ta dignité.

Tes fils, chère Côte d'Ivoire,

Fiers artisans de ta grandeur

Tous rassemblés pour ta gloire,

Te bâtiront dans le bonheur.

Fiers Ivoiriens, le pays nous appelle

Si nous avons, dans la paix, ramené la liberté,

Notre devoir sera d'être un modèle

De l'espérance promise à l'humanité.

En forgeant unis dans la foi nouvelle,

La patrie de la vraie fraternité !

En mémoire des noyés du vendredi 5 août 2011

ADIEU

Publié dans Insolite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article