A QUAND LA LIBERTE DE L’AFRIQUE?

Publié le par africapeace

 

images (8)

L’Afrique depuis les années 1441, date à laquelle les premiers noirs furent déportés en Europe et Amérique pour servir d’esclaves dans les plantations des toubabou, n’a jamais connu de véritable liberté malgré les nombreuses voix qui déclarent que l’Afrique et désormais libre.

Venus dans notre continent pour nous faire partager leur soit disant connaissance, ils ont exploré de fonds en combe nos patrimoine, nos territoires, nos fleuves, nos forêts et nos terres.

En Afrique du Sud, ils ont rencontré un opposant farouche en la personne de Chaka Zulu, le révolutionnaire qu’ils ont beaucoup diabolisé, le présentant comme un tyran barbare. Pour les Zoulous, il est un personnage complexe, semi-légendaire, un fabuleux guerrier auquel on peut faire remonter la fierté de la nation qu’ils ont tué avec la complicité de ses frères et sa tante Mkabayi, avec l'aide d'un de ses hommes de confiance, Mbopa.

En Côte d’Ivoire, point n’est besoin de citer ces farouches résistants comme Samory Touré, les Tchamman, les femmes à Bassam…dans les années 1871 à 1892 où Samory fut tué par le capitaine Menard parce qu’il ne voulait pas de leur occupation.

En Afrique centrale, ça été le même scénario, l’Afrique Arabe, l’Afrique australe jusqu’à notre temps, nous  subissons les mêmes coups, les mêmes représailles.

L’AFRIQUE N’A JAMAIS CONNU DE LIBERTE.

Pour nous la question est de nous poser, si les richesses de l’Afrique ne sont pas ses propres malheurs ? Dieu nous a-t-il si béni pour nous livrer à la vindicte ?

 En Afrique de l’ouest c’est d’après les estimations les plus raisonnables quelques près de 100 Milliards de baril de pétrole, en presque totalité offshore, qui attendent d’être exploités dans la seule Afrique de l’Ouest

Présentement le Soudan produit 340.000 barils de pétrole par jour et devrait atteindre 300.000 barils jour avec l’exploitation très prochaine des champs de pétrole de Melut.

A l’heure actuelle la Chine tire déjà 6 pour cent de son pétrole brut du Soudan, autant qu’en provenance de la Russie. Au total elle importe 28,7 cent de son pétrole d’Afrique.

 Devant ces acharnements des occidentaux et autres, ce sont nos propres dirigeants comme les Compoaré, Sassou nguesso, Ali Bongo, Amadou Gon Coulibaly, Patrick Achi, Koné Zakaria… qui livrent leurs frères à la merci de nos tirants.

Ils ont eu besoin de nous pour faire leur guerre ; ils nous ont appelé des tire-ailleurs. Ils ont eu besoin de nous dans leurs plantations ; ils nous ont appelé esclaves, les blacks. Ils ont encore de besoin de nos ressources ; ils nous mènent la guerre et suscitent la famine un peu partout.

A QUAND LA LIBERATION DE L’AFRIQUE

 

L’Afrique d’aujourd’hui n’a pas le droit de répéter les erreurs du passé !

Publié dans Analyse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article